Comment se sont passées les récoltes de fruits français en 2019 ? Andrésy Confitures, fabricant de confitures artisanales partage son expertise.

par | Art de la confiture

18

Septembre 2019

On parle de plus en plus de consommer plus sain et plus responsable. Qu’est-ce que cela signifie vraiment quand le Bio peut venir de l’autre bout de la Planète en transports aérien ou maritime et quand tous les fruits et légumes sont proposés toute l’année dans nos magasins au mépris des saisons ?
Une bonne réponse est de consommer local et de saison. De fait la demande de fruits français est en progression et n’est plus une tendance mais devient une base pour les consommateurs.
Alors comment se sont passées les récoltes cette année ?

Le fabricant de confitures artisanales Andrésy confitures livre les secrets des récoltes de fruits français 2019.

Quel calendrier pour des fruits français de saison ?

La plupart des récoltes de fruits s’étalent en France d’avril à août. Les 1ers fruits à apparaître naturellement dans nos jardins et chez les récoltants, agriculteurs et arboriculteurs sont la rhubarbe et la fraise, en avril. C’est pour cela que les ménagères les associent traditionnellement dans leurs confitures. Il faut dire que les saveurs des deux fruits s’associent très bien !
Viennent ensuite les framboises, les groseilles, le cassis, les fraises de bois, les amandes et les cerises tout au long des mois de mai, juin et juillet, selon les variétés et les terroirs.
En juillet et en août ce sont les fruits d’été, juteux, doux et parfumés qui prennent le relais : abricots, brugnon, prunes, mûres, melons, myrtilles, figues.
Fin août et septembre, les raisins et les 1ères pommes arrivent à maturité à leur tour. Mais c’est surtout de septembre à fin octobre que vous trouverez abondance de variétés en pommes et poires. C’est également la saison des noisettes et des châtaignes.
Le début de l’hiver n’est pas stérile puisque c’est au tour des agrumes de se retourner sur nos tables : citrons, oranges, clémentines, mandarines, cédrat.
Le coing lui est prêt à être récolter en novembre : délicieux fruit de nos jardins très répandu avant et aujourd’hui un peu tombé en désuétude.

Compotes d'Andrésy Confitures fabricant de compotes

Quelles sont les tendances des récoltes de fruits rouges français et européens en 2019 ?

Chaque année les récoltes de fruits se passent différemment. Bien souvent les conditions météorologiques y sont pour beaucoup.
Cette année, la France et l’Europe en général ont subi de grosses chaleurs au début de l’été suivies d’épisodes de grêles et de fortes pluies.
Certains pays européens ont même été victimes d’inondations. C’est le cas de la Serbie et de la Pologne, terroirs fruitiers de qualité, où les variétés sont encore rustiques et anciennes et où les récoltes sont peu mécanisées.
La France et ces pays sont traditionnellement producteurs de petits fruits rouges : fraise, framboise, cassis, mûres, groseilles. Or ces fruits sont fragiles et très impactés par ces grosses variations climatiques.
Les fraises sont couramment cultivées sous serre et sont donc épargnées par les aléas météorologiques.
Par exemple, pour ses framboises françaises, Andrésy Confitures travaille en partenariat étroit avec un producteur de Picardie qui a vu la grêle abimer ses cultures de framboisiers plantés l’an dernier exprès pour le fabricant de confitures artisanales.
Cet arboriculteur comme ses confrères ont donc récolté moins que les besoins de leurs clients. Or les confitures de fruits rouges sont parmi les préférées des français.

 

Compotes d'Andrésy Confitures fabricant de compotes

Qu’en est-il des récoltes du 2e fruit préféré des français : l’abricot ?

Quand certaines régions reçoivent trop d’intempéries, d’autres en manque ! C’est la grande difficulté du métier d’exploitant agricole.
Certaines régions productrices d’abricot ont manqué de pluie en 2019. Les précipitations ont été insuffisantes pendant la période de croissance des fruits. Conséquence : des fruits plus petits, plus fragiles, parfois avec des taches de brûlure liées au soleil sur certains abricots.
D’autres régions productrices ont accusé des périodes à plus de 42°C suivies de grêle. Une catastrophe pour certaines exploitations qui ont perdu jusqu’à 25% de leurs récoltes.
Plus grave encore : la sécheresse abime les abricotiers en desséchant les feuilles. Les arbres ainsi fragilisés meurent plus facilement. Quand on sait qu’il faut environ 8 ans pour qu’un arbre fruitier donne sa pleine capacité de fruits, on imagine bien les difficultés qui s’annoncent pour la récolte de 2020 et les suivantes !

Les fortes chaleurs suivies d’épisodes de grêles ont provoqué le dessèchement des feuilles ; sur certaines exploitations 80% du feuillage des abricotiers a été perdu ; d’où un risque d’arbres qui meurent. Cela pourrait avoir des conséquences sur les récoltes 2020.

Quelles prévisions pour les récoltes des agrumes en France ?

Les vergers d’agrumes sont peu représentés sur le territoire continental français. Le sud de la France et la Corse surtout concentrent les plus beaux et les plus abondants vergers d’agrumes français. Qui ne connait pas les citrons de Menton ou la fameuse clémentine corse ?
Pour ces agrumes, les récoltes vont bientôt démarrer. Les premiers constats sont plutôt encourageants : a priori les fortes chaleurs du début de l’été et les épisodes de grêle qui ont suivis ne devraient pas impacter les récoltes.

Comment fait Andrésy Confitures pour garantir ses fruits français ?

 

Tous les ans, le fabricant de confitures artisanales doit calculer les quantités de fruits dont il aura besoin pour répondre à toutes les demandes de ses clients. Parfois les récoltes sont abondantes ou sans difficultés et Andrésy Confitures peut acheter toutes les origines France dont il a besoin pour ses confitures. Parfois les récoltants souffrent des conditions climatiques et ne peuvent répondre à la demande. D’autres fois les fruits se sont tellement bien vendus en frais, sur les marchés ou dans les magasins, qu’il n’en reste plus assez pour les confitures, quelles qu’aient été les récoltes !
Les marchés des fruits sont un point crucial pour le fabricant de confitures artisanales. Quelles que soient les conditions de récoltes et les volumes de fruits récoltés, les variations de prix d’achat, les besoins des consommateurs doivent être honorés.
La différence se fait souvent sur l’ancienneté du partenariat entre le confiturier et les exploitants fruitiers. Partenaires depuis 3 générations et grâce à une bonne connaissance du travail des récoltants, à une capacité d’anticipation acquise en 65 ans d’expérience, et à ses expertises marchés, Andrésy Confitures s’enorgueillit de sourcer plus de 50% de ses fruits en France.
Années après années, les confitures artisanales du fabricant français portent haut les couleurs des origines France !

Share This