Quelles tendances pour la récolte des fruits avec la cueillette perturbée par le confinement et le COVID-19 ?

par | Actualités, La confiture made in France

1er

Juillet 2020

Avec la cueillette perturbée par le confinement lié au COVID-19, aurez-vous toutes vos confitures de fruits rouges dans les magasins en septembre ?

Nous l’avons tous entendu à la télévision, à la radio ou sur les réseaux sociaux : l’agriculture française a manqué de bras pour la cueillette des fruits et les récoltes en général, à cause des confinements pratiqués partout.

Or les petits fruits rouges arrivaient à maturité en France en avril et en mai. Fraises, framboises, cerises et rhubarbe…aurez-vous assez de confitures de fruits rouges dans vos magasins en septembre ?

Quels impacts liés au COVID-19 sur la cueillette des fruits en France ?

De mars à mai 2020, l’arboriculture française a beaucoup souffert.

Les confinements imposés en France et en Europe a limité ou supprimé la main d’oeuvre nécessaire à l’entretien des parcelles et à la cueillette. Pour aider les agriculteurs, des initiatives officielles ou privées ont été mises en avant comme la possibilité d’aller travailler directement dans les vergers et les cultures en s’inscrivant sur le site : Des bras pour ton assiette.

Malgré la mobilisation, les exploitants ont manqué de main d’oeuvre pour traiter, désherber et surtout récolter ! De plus il faut garder à l’esprit que cette main d’oeuvre locale est plus coûteuse que la main d’oeuvre habituelle.

Des circuits courts se sont également organisés pour permettre aux arboriculteurs de vendre directement en magasin, sur internet ou en points-retraits. Beaucoup de fruits récoltés ont été vendus et ne sont plus disponibles pour les confitures ou autres manufactures.

Dernier élément : les fortes chaleurs et la sécheresse constatés pendant la période de confinement ont impacté les récoltes en quantité et qualité. Les fruits récoltés sont plus petits, le coût de main d’oeuvre réparti au rendement à l’hectare a augmenté.

A quoi peut-on s’attendre pour les confitures de fruits rouges ?

Andrésy Confitures utilise à 70% des fruits français pour ses confitures. C’est un engagement fort en faveur de l’agriculture française.

C’est également une contrainte réelle : les quantités de fruits disponibles et leur qualité varient chaque année, en fonction des conditions climatiques, des aléas de récoltes. A cela il faut rajouter la demande en forte hausse de ces origines France en fruits frais, en restauration, et sur d’autres produits manufacturés comme les jus de fruits, les glaces ou les compotes.

Pour 2020, les quantités de fruits français disponibles pour les confitures de fruits rouges sont donc restreints et les prix du marché se voient augmentés.

confitures sur-mesure xucker par Andrésy Confitures

Quelles mesures a mises en place Andrésy Confitures pour continuer à cuire ses délicieuses confitures de fruits rouges ?

Une fois de plus l’expérience du confiturier français et ses partenariats historiques avec les récolants fait la différence !

Il faut se rappeler qu’Andrésy Confitures source des fruits français depuis 1952. Sa connaissance des fruits, des contraintes et aléas de récoltes, des besoins des producteurs et des coopératives lui permet chaque année d’anticiper au mieux et de sécuriser ses approvisionnements de fruits français.

Malgré tout le confiturier français n’est pas magicien !

S’il sait sécuriser ses marchés et garantir des confitures de fruits rouges toujours aussi délicieuses, il ne peut pas trouver des quantités de fraises, framboises ou cerises qui n’existent pas ou des tarifs déconnectés des réalités de cueillette !

C’est aussi cela que peut apporter l’expérience combinée à l’expertise : la confiance dans la fiabilité des informations communiquées à ses clients, même quand ces informations sont peu agréables à entendre !

Si vous vous posez des questions sur les récoltes et la cueillette des fruits français, ou si vous avez un besoin pour vos confitures de fruits rouges, n’hésitez pas à contacter nos experts !

Share This